Adlerturm: La seconde tour de la Cathédrale Saint-Étienne

 

La seconde tour de la cathédrale, qui n'a jamais été achevée.

 

Télécharger la version premium audio sous format ZIP !

Vous désirez partir à la découverte des sentiers inconnus de la ville de Vienne, au loin des circuits touristes ? Alors allez-y, téléchargez en Version Premium tous les 48 points de la visite (mp3 audio) ! Rendez-vous auprès des curiosités et particularités au cœur de Vienne, profitez des moments de loisirs pourtant informatifs… pour un rien de 9,95 Euros!

 

02 Adlerturm, La seconde tour de la Cathédrale de Saint Etienne.

Nous voilà ainsi devant la seconde, la plus basse des tours de la Cathédrale de Saint Etienne. Le look n’en est pas vraiment impressionnant, n’est-ce pas?
Et bien, que s’était-il donc passé? La tour est incomplète, c’est sûr, à première vue. C’est la pointe qui manque. On dirait que la toiture a été rasée. Au milieu, juste un morceau de bâtiment s’élève en ocotgone, comme une solution provisoire.

A l’origine,la cathédrale a dû être construite sur un plan symétrique. Et la présente tour, donc, aurait dû être à la même hauteur que la cathédrale. Mais les travaux avaient dû être abandonnés d’un jour à l’autre, pour des raisons obscures. Une autre énigme pour cette cathédrale déjà si mystèrieuse. Aurait-ce été par manque d’argent que le Adlerturm ne sera jamais terminé? On ne le saura jamais. Probablement les caisses étaient vides.

La seule coupole dressée provisoirement referme le bout de tour. Cette coupole abrite dailleurs les 21 tonnes de fonte de la Pummerin, la légendaire cloche du dôme.

Précisons que c’est la Pummerin N°2 qui s’y trouve, une copie à la Pummerin originale qui sonnait dans la tour sud avant de se briser en chute au cours de la Seconde Guerre Mondiale. La cloche initiale a été fabriquée à partir des canons et matériaux de guerre des ottomans qui arrivèrent devant les portes de la ville en 1683. En retirant leurs troupes, ils durent abandonner leurs canons qui furent ramassés, fondus et transfigurés: la cloche de la Pummerin fut à la fierté et la joie des viennois.

En contemplant cette cloche, vous noterez les représentations de personnages ottomans gravés en mémoire du fait historique.

Por monter verws la tour, vous pouvez utiliser l’ascenceur accessible de l’intérieur de la cathédrale.

Derrière le Adlerturm se trouve la cabane de construction de la cathédrale. Une partie de la place est cachée derrière un énorme paravent de bois, derrière lequel une dizaine d’ouvriers employés trouvent toujours des endroits à restaurer. La cathédrale est d’ailleurs en restauration permanente. C’est que la pierre sableuse me tient pas bon contre l’érosion et la pollution. Nombre de sculptures seront détruites par les pluies acides.

Derrière les façades en bois se cache aussi l’entrée secondaire de la cathédrale. C’est pas là qu’entraient jadis les femmes. De l’autre côté, en symétrique, étant celle des hommes. Sachez que la séparation des sexes était une pratique d’antant: chacun entrait de son côté...